Skip to content

les vignes se gèlent

focus sur les techniques anti-gel

Cette année encore, les fortes gelées de printemps auront eu raison de bons nombres de bourgeons et jeunes feuilles encore très fragiles.
 

Retour sur les principales techniques utilisées.

Technique n°1 : Réchauffer l'air

De grosses bougies ou des chaufferettes au fioul sont installées dans les rangs pour réchauffer l’air à proximité immédiate. Pas très écolo et très contraignant, environ 300 à 400 bougies sont nécessaires pour couvrir 1 hectare. Cette technique est souvent complétée par de grands feux allumés aux abords des parcelles.

Technique n° 2 : Brasser l'air

Grâce à cette technique, on remplace l’air froid situé au niveau du sol par l’air plus chaud qui se trouve au dessus. Cette technique, assez coûteuse permet de gagner entre 1 et 4 degrés. Le brassage assez bruyant, peut être réalisé par par des hélices (1 hélice pour 4 ha) ou même par des hélicoptères !

Technique n°3 : Asperger d'eau

Cette fois-ci il s’agit d’arroser la vigne afin de figer les bourgeons et les jeunes feuilles dans une sorte de cocon de glace pour les maintenir à 0. Cette solution est très consommatrice en eau : compter environ 50 000 litres par hectare et par heure !

En amont de ces périodes de risque de gel, le vigneron peut agir à différents niveaux comme par exemple : tailler la vigne plus tardivement, introduire des cépages plus résistants au froid ou encore planter sur des parcelles moins exposées au gel.